prevroadmap-frhotel-frslideshow-frvideo frmark-15-20-frnext

 

Lundi 3 juin 2013 : Les chutes du Niagara

 

Ce matin, debout 6h30, nous avons de la route !

 

Après un petit déjeuner parfaitement oubliable, mais avec vue sur la piscine de l'hôtel, nous quittons Saratoga Springs. Nous avons 450 km de route jusqu'à notre prochaine étape.

 

Saratoga Springs, maison victorienne

Maison victorienne à Saratoga Springs

 

La traversée de Saratoga Springs est rapide, juste le temps de prendre cette photo d'une maison typique de l'époque victorienne.

 

Nous reprenons l'autoroute 90 à Amsterdam. Il semble que les noms de certaines localités manquent un peu d'imagination. Puis c'est tout droit jusqu'à Buffalo et Niagara Falls. Marie dort tout le long du chemin ou presque.

 

Nous quittons Saratoga Springs sous un ciel bien nuageux. Normalement, la météo devait s'améliorer, mais ce n'est que presque à Niagara Falls que les nuages se déchirent enfin. Ca valait le coup d'attendre, nous allons avoir une journée magnifique. Heureusement, d'ailleurs. Je n'ai aucune envie d'imaginer le fabuleux spectacle que nous allons voir sous une pluie battante.

  TopArrow

Arrivée à Niagara Falls, on voit déjà l'eau pulvérisée par les chutes

Encore loin des chutes, mais on voit déjà le nuage d'eau pulvérisée

 

Nous sommes encore à quelques kilomètres des chutes, et déjà leur emplacement est révélé par un énorme nuage d'eau pulvérisée. Adolescent, j'avais découvert les chutes pour la première fois à peu près de la même manière et au même endroit.

 

Il existe deux grands parkings au Niagara Falls State Park. Le plus proche de la fin de l'autoroute nous convient. Après quelques photos de plaques d'immatriculation (nous prenons décidément goût à ce petit jeu), nous entrons dans le parc.

   TopArrow

Niagara Falls State Park discovery pass

Niagara Falls State Park discovery pass

 

Il existe plusieurs moyens de visiter le Niagara Falls State Park. Nous optons pour deux Discovery Pass, valables toute la nournée, qui donnent accès aux principales attractions du parc, ainsi qu'à la navette qui relie les différents sites. Nous avons beau apprécier la marche, nous l'utiliserons quand même une fois. Ce parc est assez étendu.

  TopArrow

La gorge du Niagara, les American Falls à gauche, les Horseshoe Falls au fond

La gorge du Niagara, les American Falls à gauche, les Horseshoe Falls au fond

 

Nous prenons cette première photo depuis l'Observation Tower, une grande tour qui domine la Niagara Gorge, dans laquelle coule le fleuve après les chutes. Cette gorge a une cinquantaine de mètres de profondeur.

 

Le fleuve Niagara sépare le Canada et les Etats-Unis. Il relie les lacs Erié et Ontario, les deux derniers des cinq grands lacs. Plus loin, du lac Ontario à l'Atlantique, il devient le Saint-Laurent.

   TopArrow

La Skylon Tower et son restaurant tournant, côté canadien

Skylon Tower, sur la rive canadienne

 

De l'Observation Tower du côté américain des chutes, nous voyons la Skylon Tower, côté canadien, juste en face de nous. Le haut de cette tour est un restaurant tournant panoramique, avec vue imprenable sur les chutes.

 TopArrow

Niagara, Maid of the Mist

Maid of the Mist et ponchos bleus. Nous prendrons le suivant

 

Nous prenons l'ascenseur et descendons jusqu'à l'embarcadère des Maid of the Mist, ces bateaux qui remontent jusqu'au pied des Horseshoe Falls. Un bateau part juste devant nous, nous serons sur le suivant.

 

La légende des chutes veut qu'on retrouve les corps des malheureux qui font le grand saut jusque à côté de l'embarcadère des Maid of the Mist. C'est ce qui est arrivé à Jim Honeycutt le 9 juillet 1960, après la panne du moteur de son bateau. Son jeune passager Roger Woodward a eu une chance incroyable : projeté par-dessus les Horseshoe Falls. avec pour seule protection un gilet de sauvetage, il sera recueilli vivant par le Maid of the Mist le plus proche.

 

Vous avez vu les ponchos bleus ? Juste au pied des chutes, pour tenter de protéger les touristes les plus aventureux, ils ne seront pas de trop.

  TopArrow

Chutes du Niagara, American Falls, Bridal Veil Fall au fond

American Falls, Bridal Veil Fall au fond

 

Notre bateau remonte d'abord le long des American Falls, que l'on découvre sur cette photo. Même sur un malentendu, il n'est pas possible de survivre à une chute ici. Le bas est constellé d'énormes rochers, sur lesquels l'eau s'écrase.

 

La petite chute à droite, que l'on découvre au fond au fond de la photo, c'est Bridal Veil Fall, la plus étroite des trois chutes du Niagara. Derrière Bridal Veil Fall, c'est Goat Island, l'Ile de la chèvre, où nous irons un peu plus tard. C'est le dernier territoire américain. La frontière canadienne passe tout près du rivage de l'île.

  TopArrow

Chutes du Niagara, Horseshoe Falls

Les Horseshoe Falls

 

Nous approchons des Horseshoe Falls. Les embruns, portés par le vent, se font plus frais et plus drus. A partir d'ici, le poncho bleu de tout à l'heure n'est plus un luxe mais une nécessité, pour nous comme pour l'appareil photo.

 

Cette vue panoramique des Horseshoe Falls montre bien l'énorme nuage d'eau pluvérisée, que l'on a découvert tout à l'heure depuis l'autoroute à plusieurs kilomètres des chutes.

  TopArrow

Chutes du Niagara, au pied des Horseshoe Falls

Au pied des Horseshoe Falls

 

Nous sommes maintenant presque au pied des Horseshoe Falls, un peu sur la droite pour éviter de traverser le nuage d'eau pulvérisée. Malgré les ponchos, les embruns s'infiltrent un peu partout. D'autres ont choisi la sécurité de l'intérieur du bateau. Nous, photo oblige, nous sommes au premier rang, le plus exposé.

 

Marie prend une autre photo d'encore plus près, presque au coeur du nuage, forcément moins nette.

 

Lors de ce voyage, ce sera notre seule incursion en territoire canadien.

   TopArrow

Chutes du Niagara, Skylon Tower et ancienne centrale électrique désaffectée

Rive canadienne, Skylon Tower et ancienne centrale électrique désaffectée

 

Puis le Maid of the Mist fait demi-tour et redescend le fleuve. Nous passons tout près de la salle des turbines de l'ancienne centrale électrique, désaffectée depuis longtemps.

 

L'énorme énergie du Niagara n'est pas pour autant délaissée. Elle est mise à profit un peu en aval par d'autres centrales hydrauliques. Le site des chutes, fort heureusement, est totalement protégé.

   TopArrow

Chutes du Niagara, Rainbow Bridge, Observation Tower, American Falls, Bridal Veil Fall

Rainbow Bridge, Observation Tower, American Falls, Bridal Veil Fall

 

Cette photo montre la rive américaine de la gorge. De gauche à droite, on découvre le Rainbow Bridge, qui relie les Etats-Unis et le Canada, puis l'Observation Tower, les American Falls et Bridal Veil Fall.

 

Les cris des mouettes dominent presque le vacarme des chutes. Nous voyons des milliers d'oiseaux sur les rochers au pied de Goat Island.

   TopArrow

Chutes du Niagara, gros plan sur le Rainbow Bridge

Gros plan sur le Rainbow Bridge et la frontière canadienne

 

Nous sommes maintenant presque de retour à notre point de départ. Sur ce gros plan du Rainbow Bridge, inauguré en 1941, on voit le réverbère qui marque le passage exact de la frontière, avec le drapeau de chaque pays de part et d'autre.

  TopArrow

Chutes du Niagara, Crows Nest

Crows Nest, au pied des American Falls

 

Après avoir débarqué, nous conservons nos ponchos bleus pour monter à Crows Nest, le Nid des Corbeaux, un chemin en escalier le long des American Falls. Là encore, les embruns portés par le vent justifient l'imperméable.

  TopArrow

Chutes du Niagara, Crows Nest, Marie et moi

Marie et moi pour une fois sur la même photo

 

Un peu plus loin, nous prenons en photo un couple de touristes asiatiques. Aimablement, ils nous rendent la pareille. Pour une fois, Marie est sur la photo.

 

Selon le vent, le nuage d'embruns nous entoure plus ou moins. Nous sommes très près des American Falls.

   TopArrow

Chutes du Niagara, mouette et ses oeufs

Maman mouette surveille ses oeufs

 

Nous allons ensuite remonter dans le parc et prendre la navette jusqu'à Goat Island pour rejoindre notre prochaine attraction, Cave of the Winds. C'est un passage à quelques mètres du pied de Bridal Veil Fall, que nous n'allons pas tarder à emprunter.

 

Pour le moment, nous nous attardons un instant devant le monument dédié à Nikola Tesla, l'ingénieur yougoslave qui a conçu la toute première centrale hydroélectrique moderne ici, à Niagara Falls.

 

Puis nous passons devant les mouettes entendues un peu plus tôt. Elles sont des milliers. Protégées, elles couvent leurs oeufs à quelques centimètres du grillage et des touristes.

   TopArrow

Niagara Falls, poussins nouveaux-nés

Poussins nouveaux-nés

 

Une fois éclos, les oeufs des mouettes deviennent ces charmants petits poussins. Ceux-ci sont réellement des nouveaux-nés. Ils n'ont sans doute pas plus de quelques jours.

   TopArrow

Chutes du Niagara, Cave of the Winds, au pied de Bridal Veil Fall

Cave of the Winds, au pied de Bridal Veil Fall

 

Nous sommes maintenant à Cave of the Winds, sur la promenade en bois qui passe au pied de Bridal Veil Fall. Vue de loin, cette chute est la moins spectaculaire des trois. Vue de près, c'est une toute autre affaire, et nous n'allons pas tarder à constater qu'il y passe quand même beaucoup d'eau !

 TopArrow

Chutes du Niagara, arc-en-ciel à Hurricane Deck

Arc-en-ciel à Hurricane Deck

 

Nous sommes à Hurricane Deck, le point de la promenade le plus proche de la chute, pas plus de quelques mètres. Par moments, les paquets d'eau nous mouillent vigoureusement les pieds. Nous comprenons mieux maintenant pourquoi, à l'entrée de Cave of the Winds, on nous a distribué non seulement un poncho jaune, mais aussi une paire de sandales en plastique.

 

Une partie de la vidéo de cette page a été prise à Hurricane Deck. On m'y voit sortir avec un grand sourire du nuage d'eau pulvérisée, un énorme paquet d'eau sur les talons !

 

Juste après, notre appareil photo, sans doute moins bien protégé de l'humidité que nos chaussures, refuse tout service. Nous finirons la journée avec les iPhones.

  TopArrow

Chutes du Niagara, Goat Island, Horseshoe Falls vues de Terrapin Point

Goat Island, les Horseshoe Falls vues de Terrapin Point

 

De retour en haut des chutes, nous allons nous promener sur Goat Island, vers Terrapin Point, qui domine les Horseshoe Falls.. Ces chutes sont presque aussi spectaculaires vues d'en haut. Le bruit est un peu moins assourdissant qu'en bas.

   TopArrow

Chutes du Niagara, les rapides au-dessus de Bridal Veil Fall, vus de Goat Island

Les rapides au-dessus de Bridal Veil Fall, vus de Goat Island

 

Nous retournons vers le parc du côté américain. La rivière qui sépare Goat Island de Luna Island devient, quelques mètres plus loin, Bridal Veil Fall. Pour le moment, c'est un rapide, dont l'agitation laisse imaginer l'énorme énergie qu'il transporte. Il est évidemment totalement interdit de se baigner ou de naviguer ici !

 

Nous avons fait le tour du parc, notre visite s'achève.

 

Nous quittons Niagara Falls, où nous avons passé l'essentiel de la journée. Nous rejoignons notre hôtel à Williamsville, à une quarantaine de kilomètres.

   TopArrow

Salvatore's Garden Place, très bel hôtel, jacuzzi dans la chambre

Salvatore's Garden Place, jacuzzi dans la chambre

Cet hôtel est absolument superbe, à se demander comment Expedia calcule ses tarifs ! Tout l'établissement respire le luxe. Notre chambre est vaste, agréablement meublée, et nous avons même un jacuzzi, dont nous allons évidemment profiter.

 

Malheureusement, nous constatons que l'appareil photo est bel et bien en panne. Il n'a apparemment pas du tout apprécié les embruns et l'humidité des chutes.

 

Nous sommes très inquiets pour la suite du voyage.

LeftArrow UpArrow RightArrow TopArrow