Mercredi 9 septembre 2015 - Grand Canyon North Rim

Marie a souffert, cette nuit. Lit trop étroit, matelas trop dur, chambre trop froide ... Je me suis levé un peu plus tôt et j'en ai profité pour aller au lobby du lodge me renseigner sur les balades à dos de mule.

Deux conditions sont requises :

  • Ne pas être sujet au vertige : l'itinéraire suit une partie de la North Kaibab Trail, sur le flanc du Bright Angel Canyon,
  • Avoir une compréhension de l'anglais suffisamment correcte pour suivre les consignes du guide. C'est une question de sécurité.

Autant dire que pour Marie, ce n'est pas gagné. Elle renonce d'ailleurs assez rapidement.

Ce n'est pas grave, il nous reste la marche à pied. Et avec la variété de pistes à North Rim, nous avons largement de quoi choisir ce qu'il faut pour nous occuper la journée.

Nous prenons le petit déjeuner à la même table qu'hier soir, avec vue imprenable sur le Grand Canyon. C'est un ensemble de buffets froids et chauds, pas donné mais varié et excellent, juste ce qu'il faut pour nous rassasier pour la journée.

Après être repassés rapidement par la chambre, ou plutôt par la cabane, nous rendons une visite au visitor center, tout proche du lodge. Ce n'est pas la première fois que nous décidons de faire plusieurs itinéraires plus courts, plutôt qu'un seul plus long. C'est le choix de la diversité.

Cape Royal, North Rim, Grand Canyon National Park
Cape Royal, North Rim, Grand Canyon National Park

Nous partons pour Cape Royal, un promontoire en bordure de canyon à une trentaine de kilomètres du lodge, à l'extrémité de la route. L'idée est, à partir de ce point, de faire un certain nombre de marches plus ou moins longues et, lorsque la fatigue se fera sentir, tout simplement de rentrer.

La première marche, Cape Royal Trail, est courte, 1/2 km, et sans aucune difficulté. Le chemin est même goudronné et accessibles aux personnes en fauteuil roulant. C'est le seul de cette journée.

Cape Royal est situé à l'extrémité d'une mesa, avec un point de vue très spectaculaire sur le Grand Canyon. Ce n'est pas vraiment visible sur la photo, mais nous sommes à peu près en face de South Rim et de Grand Canyon Village, à 16 km à vol d'oiseau tout de même.

Bright Angel Canyon vu de Cape Royal, North Rim, Grand Canyon National Park
Bright Angel Canyon vu de Cape Royal

La mesa sur laquelle se trouve Cape Royal est très étroite, au point que le chemin permet, par endroits, de voir des deux côtés.

Du côté ouest, la vue plonge dans Bright Angel Canyon, dont nous avons vu l'autre rive hier soir depuis Bright Angel Point. L'à-pic est assez vertigineux. Quelque part au fond de ce précipice, nous devrions voir la North Kaibab Trail, qui relie North Rim au Colorado.

Végétation typique de Cape Royal, North Rim, Grand Canyon National Park
Végétation typique de Cape Royal

Cape Royal Trail est bordée de panneaux explicatifs sur la végétation locale. Nous avons perdu un peu d'altitude, nous ne sommes plus qu'à 2340 m, et les forêts relativement épaisses ont laissé place à des arbustes plus typiques de la garrigue méditerranéenne. Cape Royal, l'endroit le moins élevé de North Rim, est d'ailleurs le seul où l'on peut voir ce type de végétation.

Une différence d'altitude de moins de 200 m avec un ensoleillement plus favorable (Cape Royal est exposé plein sud) peut donc changer totalement les écosystèmes.

L'arbuste de la photo est un Purshia, une plante de la famille des rosacées.

Angels Window, North Rim, Grand Canyon National Park
Angels Window

Sur le chemin du retour de Cape Royal, nous faisons un petit détour par Angels Window, une arche massive à flanc de canyon, avec, là encore, un point de vue très spectaculaire.

Nous commençons par photographier l'arche. Comme on le voit, son épaisseur permet largement de passer dessus pour aller jusqu'au promontoire, muni d'une table d'orientation.

Le Grand Canyon vu de Angels Window, North Rim, Grand Canyon National Park
Le Grand Canyon vu de Angels Window

A l'extrémité d'Angels Window, la vue sur le Grand Canyon est, sans grande surprise, spectaculaire. Il fait un temps splendide, et ce ne sont pas quelques nuages de haute altitude qui empêchent la lumière du soleil de se refléter sur les couches calcaires, leur donnant ces teintes d'une extrême variété.

Une partie de la beauté irréelle du Grand Canyon vient d'ailleurs de ces jeux de lumière qui, changeant d'angle et d'intensité au cours de la journée, ornent ses flancs de diverses nuances pastel : beige, orange, rouge, vert, gris.

Le Grand Canyon vu du départ de la piste de Cliff Spring, North Rim, Grand Canyon National Park
Le Grand Canyon vu du départ de la piste de Cliff Spring

Nous quittons Cape Royal, mais nous nous arrêtons presque tout de suite sur un parking en bord de route. La piste de Cliff Spring, notre prochaine marche, part de là.

Mais auparavant, nous nous approchons du bord du Grand Canyon pour prendre quelques photos.

La source de Cliff Spring, North Rim, Grand Canyon National Park
La source de Cliff Spring

Cliff Spring est une des nombreuses sources du Grand Canyon. L'eau ne manque pas, en certaines saisons. Elle s'infiltre dans la roche et ressort par une multitude de petites fissures dans le rocher.

La piste de Cliff Spring n'est pas très longue, environ 800 m, mais commence par une descente dans un ravin assez profond, avec forcément un peu de dénivelé, éprouvant pour les genoux. La suite, à flanc de falaise et au milieu des arbustes, est plus abordable.

En cette fin de saison, la source n'est qu'un suintement. Malgré tout, l'idée d'une source au milieu du rocher est suffisamment inattendue pour avoir retenu notre attention.

Le vallon de Cliff Spring, North Rim, Grand Canyon National Park
Le vallon de Cliff Spring

La source de Cliff Spring est abritée par une alcôve naturelle. Sur la photo, face à nous, on voit bien le vallon par où nous sommes arrivés.

On voit aussi très bien les deux écosystèmes végétaux. En bas de la photo, les arbustes vert clair sont plus typiques des garriques méditerranéennes, comme à Cape Royal. En revanche, les arbres du haut du vallon sont, sans grande surprise, des pins de montagne. La séparation entre les deux est très nette. Elle est dûe à l'exposition (le vallon de Cliff Spring donne plein sud) autant qu'à l'altitude.

En toute logique, il nous faut maintenant remonter tout ce vallon que nous avons descendu pour arriver à Cliff Spring. Nous sommes à près de 2 400 m d'altitude, nous finissons avec le souffle court.

Peu après Cliff Spring, nous nous arrêtons quelques instants à Walhalla Overlook, un autre point de vue sur le Grand Canyon. Ici, pas de marche, le parking est presque au bord de la falaise.

Sur la piste de Cape Final, North Rim, Grand Canyon National Park
Sur la piste de Cape Final

Nous roulons encore quelques kilomètres jusqu'à la piste de Cape Final. En dehors du fait qu'elle est censée être sans grande difficulté, nous avons choisi cette marche d'un peu plus de 6 km parce qu'elle conduit à un point de vue qui donne sur les deux parties du Grand Canyon.

En effet, si l'on regarde une carte, le Grand Canyon se divise en deux parties inégales :

  • Une première partie orientée nord-sud, qui représente à peu près un quart du total des 440 km, de Marble Canyon à Cape Final,
  • Une seconde partie à peu près orientée est-ouest, de Cape Final au lac Mead.

L'extrémité de la piste de Cape Final domine le grand virage du Colorado. Elle fait face, sur l'autre rive, à Desert View, où nous nous étions arrêté un moment il y a 5 ans.

Cape Final, North Rim, Grand Canyon National Park
Cape Final

Après quelques arrêts en chemin, nous avons atteint l'extrémité de la piste de Cape Final, effectivement plutôt facile et sans grand dénivelé. Le point de vue sur le grand virage à droite du Colorado est aussi spectaculaire que prévu.

On voit bien la nature des différentes couches calcaires qui constituent le plateau du Colorado, toutes horizontales. Ceci nous confirme bien que ce plateau a été soulevé en une seule partie, sans faille. Il n'y a effectivement aucune rupture dans les couches sédimentaires, et le Grand Canyon lui-même, ainsi que l'extrême variété des formations qu'il renferme, sont le travail exclusif de l'érosion.

Pas la peine non plus de chercher des traces d'érosion glaciaire, comme les collines arrondies d'Acadia ou la vallée en U de Yosemite. Le Grand Canyon n'a jamais été recouvert par les glaces.

Toujours prévoyante, Marie a mis les jumelles dans mon sac à dos. Au prix de pas mal d'efforts, je finis par trouver, sur l'autre rive, un peu sur notre droite, la tour de vigie de Desert View.

Le Grand Canyon vu de Roosevelt Point, North Rim, Grand Canyon National Park
Le Grand Canyon vu de Roosevelt Point

Point de vue après point de vue, nous continuons de remonter patiemment la route de Cape Royal.

Quelques kilomètres après Cape Final, nous nous arrêtons à Roosevelt Point, ainsi baptisé en mémoire du 26ème Président. On se souvient que Theodore Roosevelt, vice-président républicain, est devenu le plus jeune Président après l'assassinat de William McKinley le 14 septembre 1901, JFK ayant été le plus jeune Président élu. Pour l'anecdote, on se souvient aussi qu'il a épargné un ourson sans défense lors d'une partie de chasse et que les fabricants de jouets, flairant immédiatement l'opportunité commerciale, se sont dépêchés de baptiser Teddy Bears tous leurs ours en peluche, alors que le Président détestait qu'on l'appelle Teddy !

En revanche, il semble qu'on se souvienne moins de son rôle, pourtant primordial, dans la préservation de l'environnement aux Etats-Unis. Theodore Roosevelt a été à l'origine de la désignation de 5 Parcs Nationaux, 18 Monuments Nationaux et un nombre incalculable d'autres zones protégées. On peut très légitimement dire qu'il a été le premier Président écologiste.

Cette photo montre la première partie du Grand Canyon, qui coule du nord vers le sud. Regardez-là de près. Vous ne remarquez rien ? Partout ailleurs, l'érosion a creusé le canyon jusqu'aux couches de schistes métamorphiques sous-jacentes, sous le plateau du Colorado et, sur les photos prises, par exemple, à Bright Angel Point hier ou à South Rim il y a 5 ans, on voit bien ces couches très noires, beaucoup plus résistantes, où le fond du canyon n'est qu'un mince sillon encaissé. Le Grand Canyon a beau être âgé de moins de 6 millions d'années, il révèle des couches rocheuses de près de 2 milliards d'années.

Rien de tel à Roosevelt Point. Au plus profond de son tracé, le Grand Canyon ne révèle que des couches calcaires, plus ou moins colorées. Là encore, il ne s'agit pas d'une faille ou d'un plissement qui aurait décalé les plaques tectoniques, puisque la photo montre bien des couches sédimentaires tout à fait horizontales. C'est tout simplement que l'érosion n'a pas fini son travail.

Le Grand Canyon est tellement jeune qu'il est toujours en cours de creusement.

La piste de Roosevelt Point est très courte, environ 300 m, et sans aucune difficulté. Elle décrit une boucle qui passe par le point de vue d'où Marie a pris les photos.

Roosevelt Point, North Rim, Grand Canyon National Park
Roosevelt Point

A Roosevelt Point, une plaque en l'honneur du 26ème Président rappelle ses quelques mots prononcés lors de sa première visite au Grand Canyon en 1903. Il y est dit que, puisque l'homme ne peut rien faire pour améliorer le canyon, il ferait mieux de le laisser tel qu'il est, afin que toutes les futures générations d'Américains puissent en profiter.

Sur ce dernier point, je ne suis pas entièrement d'accord avec le Président. En effet, je ne suis pas Américain.

Une zone de protection de la vie animalière, la Grand Canyon Game Preserve, a été établie le 28 novembre 1906. Des zones forestières ont été ajoutées et, suite à une interprétation assez libérale de l'Antiquities Act de 1906, l'endroit est devenu le Grand Canyon National Monument le 11 janvier 1908. C'est le 26 février 1919, sous l'Administration de Woodrow Wilson, que l'endroit est enfin devenu le Grand Canyon National Park, le 15ème Parc National des Etats-Unis.

Lors de sa première année d'existence en 1919, le parc a vu passer 44 000 visiteurs. En 2014, ils ont été 4,7 millions.

Vista Encantada, North Rim, Grand Canyon National Park
Vista Encantada

Peu après Roosevelt Point, nous faisons un bref arrêt à Vista Encantada, une aire de pique-nique au bord du canyon.

D'ici, la vue ne permet pas d'apercevoir le Colorado. Nous en sommes séparés d'une dizaine de kilomètres par les canyons secondaires que l'on voit devant nous.

Au-delà du Grand Canyon, on voit bien le plateau du Colorado, absolument horizontal et sans autre accident que le canyon lui-même. A l'arrière-plan, tout au fond, la falaise est celle qui longe la route US-89 entre Bitter Springs et Tuba City, à près de 50 km de nous.

Ici, plus question de végétation plus ou moins méditerranéenne comme à Cape Royal. D'une part nous sommes remontés à 2600 m d'altitude, et d'autre part, les canyons secondaires de la photo sont exposés à l'est. La couverture forestière est constituée essentiellement de pins résistants au froid, typiques des écosystèmes alpins.

Point Imperial, North Rim, Grand Canyon National Park
Point Imperial

Notre dernier arrêt de cette journée est à Point Imperial, au bout d'une route d'à peu près 5 km qui part de la route de Cape Royal. A 2 684 m d'altitude, Point Imperial domine tout le reste du canyon.

Comme tout à l'heure à Vista Encantada, de Point Imperial, nous avons une jolie vue sur les canyons secondaires, mais pas sur le Colorado lui-même.

D'ici partent deux pistes. L'une rejoint la rive du canyon, puis le lodge par la Ken Patrick Trail. L'autre quitte le parc par le nord, puis rejoint la Nankoweap Trail, un itinéraire très délicat même pour des marcheurs très expérimentés, jusqu'au bord du fleuve.

Nous ne prenons ni l'une ni l'autre. Nous admirons le panorama, pendant que Marie reprend son souffle en faisant quelques photos.

Point Imperial, North Rim, Grand Canyon National Park
Point Imperial

La position dominante de Point Imperial, au sommet d'une colline, permet de profiter d'une vue particulièrement étendue. Sur cette photo, au-delà de la falaise échancrée juste devant nous, on distingue le Colorado, à un endroit où il n'est pas encore vraiment le Grand Canyon, puis le premier groupe de Falaises Vermillon, celles du Monument National, le long de la route US-89A où nous passerons demain, et enfin, tout au fond, le deuxième groupe des Falaises Vermillon déjà vues hier.

La seconde ligne des Falaises Vermillon est à 100 km de nous. Pas besoin d'insister sur la limpidité de l'air et la clarté du ciel.

Après quelques minutes de repos, nous reprenons la Camaro et rentrons directement au lodge, en roulant tout doucement, comme pour profiter le plus longtemps possible de ces magnifiques paysages.

Coucher de soleil près de Bright Angel Point, North Rim, Grand Canyon National Park
Coucher de soleil près de Bright Angel Point

De retour au lodge, nous allons faire un tour à la boutique où nous achetons quelques cartes postales. Je tente de réserver une table pour le dîner, mais on me propose de nouveau 20h45, ce qui est trop tard pour Marie. En effet, après 11 km de marche dans la journée, elle voudrait se reposer et se coucher un peu plus tôt.

Nous retournons profiter du magnifique coucher de soleil sur le Grand Canyon. La lumière déclinante donne de jolies teintes rouge brique et ocre au gros rocher qui fait face à Bright Angel Point. Un peu calmés par toute la marche de cette journée, nous nous contentons de faire le tour du lodge.

Les réseaux mobiles GSM sont toujours aussi inexistants, inutile d'insister.

Coucher de soleil sur le Grand Canyon, North Rim, Grand Canyon National Park
Coucher de soleil sur le Grand Canyon

Nous retournons au même endroit qu'hier soir pour que Marie puisse faire des photos de coucher de soleil. L'éclairage est à peu près le même, à ceci près que quelques bancs de nuages passent régulièrement devant le soleil. Rien d'inquiétant, la soirée est aussi belle que  la journée. Marie en profite pour chercher des effets de lumière au moment où le soleil disparaît derrière les arbres.

J'ai eu un peu de mal à sélectionner une photo parmi la quinzaine prise par Marie. Je les trouve toutes bien.

Les meilleures choses ayant tout de même une fin, à un moment, il fait nuit noire, et il faut bien se décider à rentrer.

L'entrée du Grand Canyon Lodge de nuit, North Rim, Grand Canyon National Park
L'entrée du Grand Canyon Lodge de nuit

Pour dîner, nous choisissons la cafeteria attenante au lodge, évidemment beaucoup plus simple, mais rapide et bon marché. Après dîner, nous repassons devant le lodge, que Marie prend en photo alors qu'il fait nuit noire.

Nous écrivons quelques cartes postales et nous lisons. Cette calme soirée nous repose des efforts physiques de la journée, au demeurant magnifique.