Mercredi 29 mai 2013 - De Boston à Bangor

C'est notre dernier jour à Boston. Ce soir, nous serons dans le Maine. Il nous reste quelques visites à faire, avant de reprendre la route.

Comme nous le pressentions dès hier soir, la météo s'est gâtée et il pleut.

JFK-library-540
Bibliothèque et Musée John Fitzgerald Kennedy

Notre première étape concerne la bibliothèque et le musée John Fitzgerald Kennedy, le 35ème Président. Le bâtiment se trouve non loin de notre hôtel, juste en bordure de la rade de Boston, un endroit fort à propos pour un passionné de voile comme l'était JFK.

Pour une fois, il existe une brochure en français. Le film sur la vie de JFK, qui débute la visite, est également sous-titré dans notre langue. Marie apprécie.

Après le film, la visite du musée parcourt un ensemble de salles à thèmes.

Télévision en noir et blanc de 1960
Télévision en noir et blanc de 1960

Le premier thème, c'est la campagne électorale de 1960, celle qui a amené JFK à la Maison Blanche. Quelques vitrines présentent l'Amérique des années 60, entre autres cette télévision en noir et blanc, dont nous aurions presque oublié qu'elle avait existé.

Un peu plus loin, il y a une reconstitution d'un des quatre débats télévisés entre Nixon et Kennedy, les premiers à l'échelle d'un pays tout entier, puis une représentation du local de la campagne de Kennedy et de ses moyens ... disons artisanaux.

Résultats partiels de l'élection Présidentielle de 1960 aux Etats-Unis
Résultats partiels de l'élection présidentielle de 1960

Puis c'est la salle consacrée à l'élection elle-même, dont on se souvient que le résultat a été particulièrement serré en nombre de voix, un peu moins en nombre de grands électeurs, particularité de l'élection américaine.

Le tableau ci-dessus montre en rouge les états acquis à Nixon, en gris clair ceux acquis à Kennedy, et en gris sombre ceux trop indécis pour annoncer un résultat. Oui, c'est serré !

Sceau officiel du Président des Etats-Unis
Sceau officiel du Président des Etats-Unis

JFK est finalement élu. Il dispose maintenant des privilèges du Président, dont ce sceau officiel. A 43 ans, il est le plus jeune Président élu.

Son adversaire républicain, Richard Nixon, devra attendre encore huit ans avant de connaître le même succès.

Reconstitution du couloir de la Maison Blanche
Reconstitution du couloir de la Maison Blanche

Les pièces suivantes donnent sur un couloir bien connu, reconstitution de celui de la Maison Blanche. Ce sont de précieux témoignages des années 60, fertiles en événements marquants. C'est l'apogée de la Guerre Froide. La détente n'est pas encore d'actualité. Par contre, la course à l'Espace bat son plein. Les Soviétiques gagnent les premières manches avec Spoutnik et Gagarine, les Américains remportent la partie avec Apollo en 1969.

JFK avait promis un homme sur la Lune avant la fin de la décennie, il était temps !

D'autres pièces sont consacrées au Peace Corps, aux visites de chefs d'état étrangers, et à RFK. Bob, le jeune frère du Président était Attorney General, c'est-à-dire Ministre de la Justice. Pendant ce temps, Ted, le benjamin de la famille, était déjà Sénateur du Massachusetts.

La crise des missiles de Cuba, en octobre 1962, fait l'objet d'une exposition spécifique durant notre visite. De nombreux tableaux et documents divers décrivent le déroulement de cette crise, qui a duré deux semaines et amené le monde au bord de la Troisième Guerre Mondiale. L'affrontement ultime a sans doute été évité de très peu. Cette exposition montre de façon remarquable la montée progressive des tensions, presque jusqu'à la rupture.

Le bureau de JFK
Le bureau de JFK

Puis c'est la reconstitution du Bureau Ovale, avec le célèbre bureau en bois, que l'on voit sur nombre de photos d'époque. Le Président actuel utilise le même bureau. Celui de la photo est donc une copie.

La visite se poursuit par des salles consacrées à la First Lady Jacqueline Bouvier Kennedy, puis à la famille Kennedy, et à la prise en charge des handicapés mentaux, un thème très cher au couple présidentiel.

La galerie suivante décrit en détail l'assassinat de JFK à Dallas le 22 novembre 1963. On y voit notamment Walter Cronkite annoncer, visiblement très ému, que le Président est décédé.

Les deux dernières salles sont consacrées à l'héritage de JFK et à Berlin. On peut y voir un morceau du célèbre Mur, couvert de graffiti. C'est un peu anachronique. A l'époque de JFK, le Mur était presque vierge de toute inscription.

Inutile de chercher là des sujets de controverse, il s'agit d'un musée consacré à JFK, pas à ses lacunes, bien documentées par ailleurs. De même, la Guerre du Vietnam n'est pas véritablement abordée. Elle ne deviendra un vrai sujet de préoccupation que plus tard, en 1965, sous l'administration Johnson.

Le Victura, le voilier de JFK
Le Victura, le voilier de JFK

Juste à l'extérieur du bâtiment se trouve le Victura, le voilier personnel de JFK. Je savais que le Président avait été un passionné de voile, j'ignorais par contre que son voilier était aussi petit.

L'ensemble de la visite dure à peu près trois heures et on ne voit pas le temps passer. Nous avons croisé de nombreux groupes d'adolescents en train de prendre des notes. JFK n'en finit pas d'intéresser toutes les populations.

Entrée de la Librairie et du Musée JFK
Entrée de la librairie et du musée JFK

Nous prenons cette dernière photo du bâtiment, puis nous allons photographier quelques plaques d'immatriculation sur le parking. Sous la pluie, nous reprenons l'autoroute jusqu'à notre prochaine étape, de l'autre côté de Boston, que nous traversons rapidement par le fameux tunnel de l'autoroute 93.

A bord de l'USS Constitution
A bord de l'USS Constitution

Pour la seconde fois, nous nous arrêtons aux anciens chantiers navals de Charlestown. Cette fois-ci, nous visitons la frégate USS Constitution, en compagnie d'une charmante guide à l'humour un peu décalé. Originaire du Rhode Island, elle s'est engagée dans la Marine pour voir du pays, et elle se retrouve affectée à Boston ... à moins de 2 heures de voiture de chez elle !

Elle nous explique en détail l'histoire de la frégate, tour à tour escorte de navires marchands, vecteur de promotion des intérêts américains autour du monde et enfin musée. Maintes fois elle a failli être détruite, et maintes fois elle a été sauvée. Toujours à flot, elle est maintenant affectée à Charlestown. C'est le plus vieux bâtiment militaire au monde encore en service actif et en état de flotter.

Batterie de canons de l'USS Constitution
Batterie de canons de l'USS Constitution

La frégate compte 44 canons, sur un seul pont. L'espace est déjà mesuré. Au pont inférieur, il faudra impérativement baisser la tête !

USS Constitution, dortoir des marins
USS Constitution, dortoir des marins

Au pont inférieur se trouvent les quartiers de l'équipage. Comme on le voit, il n'y a ni lits ni couchettes. Les hommes dorment dans de simples hamacs, qu'ils étendent lorsque c'est leur tour de se reposer. Pas question d'intimité, et l'hygiène semble très limitée.

Incontestablement, la vie à bord devait être bien rude.

USS Constitution, pièce de travail des officiers
USS Constitution, pièce de travail des officiers

A l'extrémité de ce même pont se trouvent les quartiers des officiers, un peu mieux décorés et un peu plus spacieux. Au milieu, on voit les deux tables qui leur servaient d'espace de travail. Ils dormaient dans des cabines dont on voit les portes vernies.

Tout au fond, c'est l'appartement du capitaine, plus grand et plus luxueux.

Cimetière de Salem
Cimetière de Salem

Nous quittons Boston pour Salem, distante d'une trentaine de kilomètres. Nous traversons de mornes banlieues industrielles et atteignons enfin la ville des célèbres sorcières, victimes expiatoires de querelles de village qui les dépassaient largement.

En fait de sorcières, nous allons surtout voir des boutiques, qui exploitent toutes à fond le filon commercial. Nous sommes déçus, nous nous attendions à un peu moins de commerce et beaucoup plus de mise en valeur de ce patrimoine historique qui, pour tout contestable qu'il soit, n'en représente pas moins fidèlement les excès de son époque.

A part le cimetière où sont soi-disant enterrées les malheureuses condamnées, il y a peu d'endroits réellement dignes d'intérêt historique. Par contre, au moment d'Halloween, Salem doit être particulièrement animée !

Magnifique frégate à Salem
Magnifique frégate à Salem

Ce magnifique navire est ancré dans le port de Salem. Il est en parfait état.

Juste de l'autre côté de la rue, se trouve un ancien bâtiment des douanes, lui aussi fort bien entretenu.

Salem, la maison aux sept pignons
Salem, la maison aux sept pignons

Un peu plus loin se trouve la maison aux Sept Pignons, rendue célèbre par le roman éponyme de Nathaniel Hawthorne, qui y a situé au milieu du 19ème siècle une intrigue complexe liant surnaturel, personnages troubles, culpabilité et châtiment. L'auteur était le cousin de la propriétaire de la maison, et le descendant de personnes ayant joué un rôle dans les sinistres procès de 1692.

Finalement, le plus intéressant à Salem n'est pas tant l'histoire des fameuses "sorcières", pratiquement absente, que les traces indirectes d'une période très agitée de l'histoire.

Nous quittons Salem et reprenons l'autoroute 95. Après le Massachusetts, nous traversons brièvement le New Hampshire, juste le temps de faire le plein et d'apercevoir une superbe Corvette 1977 en bon état.

Puis c'est le Maine et Bangor, terme de cette journée. Lorsque nous arrivons à l'hôtel, il fait nuit. Il est juste temps d'aller dîner au Five Guys, un fast-food tout proche tenu, comme son nom l'indique, par cinq garçons. Les burgers sont préparés sous nos yeux, et le résultat est particulièrement alléchant, infiniment meilleur que d'autres chaines. On se régale pour une somme dérisoire.