Mercredi 25 août 2010 - Yellowstone National Park

Nous allons passer toute la journée dans le parc national de Yellowstone. Ca vaut largement le coup, et plus encore !

Yellowstone, c'est grand comme deux départements français. Autant dire qu'en une journée nous verrons l'essentiel, mais certainement pas tout. Là aussi, nous avons dû faire des arbitrages.

Ce part est situé en plein sur la chaîne des Rocheuses. Toute la journée, nous n'allons pas arrêter de monter et de descendre, de 1 900 à 2 700 m. La Continental Divide, cette ligne de partage qui sépare les eaux qui coulent dans l'Atlantique de celles qui coulent dans le Pacifique, traverse le parc dans sa partie sud-ouest. Environ 80% du parc sont sur le versant Atlantique.

Yellowstone, c'est aussi un lieu d'intense activité volcanique. Une gigantesque caldeira, cicatrice de la dernière éruption majeure il y a 640 000 ans, occupe un bon tiers du parc. Aujourd'hui, l'activité volcanique est surtout représentée par les innombrables geysers, fumeroles, sources thermales et autres témoins d'une extrême variété. Vu la taille de la caldeira, je n'aimerais pas être là quand le volcan se réveillera ! A ce qu'il parait, une bonne moitié des geysers du monde sont à Yellowstone, le reste se partageant entre l'Islande et quelques autres lieux.

Les geysers sont essentiellement regroupés en "bassins". Il y a une dizaine de bassins importants. Nous en verrons l'essentiel.

Parc National de Yellowstone, Monument Geyser Basin
Premier arrêt, Monument Geyser Basin

Notre premier arrêt est pour Monument Geyser Basin. Il ne faut pas se méprendre, la plupart des geysers sont en fait de petite importance. Seuls quelques-uns parmi les 2 000 et quelques geysers de Yellowstone, comme Old Faithful ou le Géant, déplacent réellement des montagnes d'eau.

Remarquez bien la passerelle en bois à l'arrière-plan. Ces passerelles parcourent presque tous les bassins de geysers du parc. Elles ont été judicieusement placées pour donner accès aux sites les plus intéressants, tout en évitant des brûlures ou des noyades quasi-certaines. A Yellowstone, dans les bassins d'activité volcanique importante, le sol est très chaud et très acide. Autant dire qu'il est totalement interdit de s'en écarter !

Parc National de Yellowstone, Norris Geyser Basin
Norris Geyser Basin

Nous continuons sur la route circulaire qui parcourt l'essentiel du parc, celle sur laquelle se trouvent presque tous les sites significatifs.

Notre deuxième arrêt est pour le Norris Geyser Basin, un bassin plus important qui nous demandera une bonne marche. En partant du parking, le chemin descend vers une incontournable passerelle en bois, d'où nous verrons une bonne dizaine de geysers.

Parc National de Yellowstone, Steamboat Geyser
Steamboat Geyser

Celui-ci, le Steamboat Geyser, est particulièrement bien nommé. En effet, il siffle et émet une épaisse fumée, comme un navire à vapeur. Les traces grises, à droite, sont ce qui reste des dépôts minéraux laissés par le geyser, une fois la vapeur condensée en eau.

Parc National de Yellowstone, Norris Geyser Basin
Norris Geyser Basin

La jolie couleur rouille des dépôts au fond de ce bassin est d'origine bactérienne. Les acides expulsés par les geysers sont fixés par des bactéries vivant dans l'eau. Comment un organisme arrive à survivre dans un milieu aussi hostile, dont le pH est couramment de l'ordre de 1 (contre 7 à l'eau pure !) est un des grands mystères de l'adaptation des espèces. Partout à Yellowstone, nous reverrons de ces formations de plusieurs couleurs vives, à chaque fois des bactéries fixées en milieu très fortement acide.

Evidemment, pas question d'aller se tremper les pieds dans les bassins !

Parc National de Yellowstone, le Geyser des Perles
Le Geyser des Perles

Toujours à Norris se trouve le Geyser des Perles, jolie référence à la forme et aux reflets irisés des gouttes d'eau projetées par les gaz sous pression jaillissant du fond du bassin.

Parc National de Yellowstone, Norris Geyser Basin
Norris Geyser Basin

De retour au Visitor Center après avoir fait le tour du bassin, nous prenons cette jolie photo panoramique. D'ici, on voit bien l'intérêt des passerelles en bois. Sans elle, il n'existerait aucun moyen de passer au plus près des geysers.

On voit aussi que l'extrême acidité du sol interdit toute végétation. Cette nudité n'est pas la conséquence de quelque lointaine éruption. Sur un sol aussi acide, tout simplement, rien ne pousse.

Parc National de Yellowstone, la Montagne Rugissante
Roaring Mountain, la Montagne Rugissante

Un peu plus loin, nous nous arrêtons à Roaring Mountain. Aujourd'hui, la montagne ne rugit plus vraiment, elle siffle plutôt, un peu à la manière d'une cocotte-minute et en gros pour les mêmes raisons, la vapeur d'eau sous pression qui s'échappe par diverses failles.

Parc National de Yellowstone, Lower Terraces
Lower Terraces

Nous allons ensuite passer par le Golden Gate. Rien à voir avec San Francisco, il s'agit d'un passage très étroit entre deux montagnes, que la route franchit sur une sorte de pont accroché à flanc de rocher. C'est assez spectaculaire.

Puis nous allons nous arrêter aux Upper et Lower Terraces, les terrasses hautes et basses au-dessus de Mammoth Hot Springs. Ces terrasses sont la partie supérieure des "chutes", qui n'en sont pas vraiment. Il s'agit, là encore, d'accumulations bactériennes et minérales, qui ont fini par donner ces terrasses multicolores au travers desquelles s'écoule l'eau qui suinte de diverses failles d'origine volcanique.

Parc National de Yellowstone, Mammoth Hot Springs
Mammoth Hot Springs

L'eau volcanique qui coule des Terrasses a donné les Mammoth Hot Springs, cet amoncellement de minéraux divers, principalement du travertin, à base de carbonate de calcium. On a peine à imaginer que les faibles filets d'eau des Terrasses ont pu fixer autant de minéraux, mais à raisons de deux tonnes par jour depuis quelques dizaines de milliers d'années, le résultat est là.

Parc National de Yellowstone, l'Arbre Pétrifié
L'arbre pétrifié, 50 millions d'années

Un peu plus loin, cet arbre pétrifié est le témoin d'une autre époque, l'éocène, où Yellowstone était plus chaud et plus humide qu'aujourdhui. Cet arbre est biologiquement identique aux séquoias de Californie. Lors d'une éruption, il a été instantanément pétrifié par les cendres volcaniques, sans avoir le temps de brûler. C'est ce qui nous permet de le voir aujourd'hui tel qu'il était à l'ère Tertiaire.

Petite précision : là encore, la photo n'est absolument pas retouchée. Le ciel était bel et bien de celle jolie couleur.

Parc National de Yellowstone, la rivière Yellowstone
Yellowstone River

Yellowstone, ce n'est pas que l'activité volcanique. C'est aussi la rivière Yellowstone, un affluent du Missouri, qui coupe en gros le parc en deux parties du sud au nord par un canyon plus ou moins profond, barré de plusieurs chutes. Nous sommes ici dans la partie la plus basse du canyon, presque au nord du parc.

Yellowstone, c'est enfin ce limon jaunâtre que l'on voit bien sur le flanc droit du canyon, d'où son nom de "pierre jaune".

Parc National de Yellowstone, Tower Fall
Tower Fall

Entre le lac, que nous verrons plus tard, et l'extrémité nord du parc, la rivière Yellowstone descend d'environ 700 m en une quarantaine de kilomètres. Inutile de dire que son cours est entrecoupé de plusieurs chutes. Voici Tower Fall, la dernière chute importante à l'intérieur du parc.

Parc National de Yellowstone, Lower Fall
Lower Falls

Nous sommes maintenant près de Canyon Village, à peu près le centre géographique du parc. Ce lieu porte bien son nom, il domine le canyon du Yellowstone dans sa partie la plus spectaculaire, et donne accès aux Upper et Lower Falls, les chutes supérieure et inférieure. Des chemins permettent de descendre au plus près des deux chutes et de se faire rafraîchir par les embruns. Il y a aussi un point de vue très spectaculaire, Lookout Point, d'où nous avons pris cette photo des Lower Falls.

Parc National de Yellowstone, rapides de la rivière Yellowstone
Juste au-dessus de la Upper Fall, le courant est déjà très fort

Un peu plus loin, ce point de vue sur la rivière juste au-dessus de la Upper Fall montre bien l'intensité du courant. Pas question d'aller faire du canoé ici !

Parc National de Yellowstone, bisons
Yellowstone et ses bisons

Entre Canyon Village et le lac, nous allons traverser un grand plateau peuplé de centaines de bisons. L'animal, pourchassé dans toutes les plaines de l'Ouest sauf à Yellowstone, parc national depuis 1872, s'est réfugié là pour échapper aux massacres. Trouvant herbe et eau en abondance et n'étant pas chassé, il a proliféré, alors qu'il périclitait ailleurs. Le bison est aujourd'hui une espèce protégée, mais ça n'a pas toujours été le cas. Demandez donc à Buffalo Bill !

Parc National de Yellowstone, le Volcan de Boue
Le Volcan de Boue

Nous nous arrêtons dans un petit bassin de geysers où nous prenons quelques photos, dont celle-ci, qui montre cette petite mare de boue, à la surface de laquelle percent quelques bulles. Bien sûr, c'est encore une activité d'origine volcanique. A Yellowstone, Dame Nature a été très généreuse dans sa diversité.

Parc National de Yellowstone, le lac Yellowstone
Le lac de Yellowstone

En fin d'après-midi, nous longeons le lac de Yellowstone. Après le tumulte des chutes et les sifflements stridents des geysers, je goûte énormément la sérénité de ce paysage. C'est aussi reposant pour l'oeil que pour l'oreille. Tiens, la prochaine fois nous irons faire du bateau !

Parc National de Yellowstone, le Vieux Fidèle au soleil couchant
Soleil couchant derrière Old Faithful

Au moment où le soleil disparaît derrière la montagne, nous sommes à Old Faithful, le Vieux Fidèle. Nous n'avons pas la patience d'attendre la prochaine éruption du geyser le plus connu du parc, et sans doute du monde. Nous reviendrons demain.