Mardi 24 août 2010 - Bear Lake, Grand Teton, Yellowstone

Nous ne serons finalement restés qu'une soirée et une nuit dans la capitale de l'Utah. Il est temps de reprendre la route.

Nous pourrions rejoindre West Yellowstone, notre destination ce soir, par la I-15 puis la US-20. Mais non, une fois encore, nous allons prendre un chemin moins direct, mais tellement plus touristique, qui nous vaudra de traverser quatre états dans la journée, Utah, Idaho, Wyoming et Montana.

Salt Lake City, Capitole de l'Utah
Salt Lake City, le Capitole de l'Utah

Un dernier regard sur la capitale de l'Utah et son Capitole, et nous sommes partis.

Nous quittons l'Interstate 15 une première fois pour tenter d'apercevoir le fameux Grand Lac Salé. Après quelques circonvolutions au milieu des zones industrielles et assez peu d'obstination, nous renonçons.

Puis nous abandonnons l'Interstate et retrouvons la US-89 à Brigham City. La route s'élève déjà. Toute la journée, nous allons jouer à saute-mouton avec des chaines de montagnes, les unes après les autres.

Toutes ces chaînes de montagnes qui parcourent l'Amérique du Nord au Sud ont en commun d'être orientées plus ou moins nord-sud, coupant les communications est-ouest aussi sûrement que les Pyrénées entre la France et l'Espagne. Contrairement aux Alpes, striées de profondes vallées livrant accès presque jusqu'aux lignes de crête, les Rocheuses sont continues, sans passages évidents entre les différentes chaînes, sinon par des cols relativement élevés. Bien que nettement moins hautes que les Alpes (le mont Whitney, le plus haut sommet des 48 états contigus, ne fait que 4 418 m), les Rocheuses sont malaisées à franchir. Entre Reno, Nevada et Sacramento, Californie, l'Interstate 80 franchit la Sierra Nevada par un col à 2 200 m !

Utah, le Lac de l'Ours
Bear Lake

Après un col à 2 380 m, nous nous arrêtons au bord de la 89. Depuis le parking, le point de vue dominant le lac de l'Ours est superbe. Et comme il fait très beau, nous allons en profiter un bon moment.

A nos pieds, on ne voit pas encore Garden City, charmante petite bourgade au bord du lac, qui semble vivre du tourisme et de l'entretien des bateaux de plaisance.

Paris, Utah, Temple mormon
Temple mormon de Paris

Dans cette région aux confins de l'Utah et de l'Idaho, l'influence européenne est particulièrement sensible dans les noms des villes. Nous allons successivement traverser Paris, Bern, Montpelier (avec un seul L !) et Geneva.

Montpelier, Idaho, piste historique des Pionniers de l'Oregon
Montpelier, piste historique des Pionniers de l'Oregon

A Montpelier, nous nous arrêtons faire quelques courses. Reprenant notre route, nous voyons ce panneau historique. Nous ne sommes pas en Oregon, mais la piste des pionniers, qui partaient de la côte Est pour coloniser ce nouveau territoire, passait par là.

Montpelier, musée des Pionniers de l'Oregon
Musée de la piste des Pionniers de l'Oregon

Juste derrière le panneau se trouve le musée de la route des pionniers. Nous y photographions cette reconstitution du franchissement de la montagne par les chariots. Quand on pense au col que nous venons de passer (2 380 m !), on imagine l'épreuve pour des personnes pas forcément bien préparées, dans des véhicules pas franchement adaptés. Saluons un instant leur détermination ! Le ferions-nous ?

US-89, boîte aux lettres sur le bord de la route
Boîte aux lettres ... mais où est la maison ?

Un peu plus loin, nous allons photographier cette superbe boîte aux lettres au bord de la route. Jetant un regard circulaire, nous cherchons la maison à laquelle elle appartient. Pas de maison, ou alors plus loin. Ici, le facteur ne s'éloigne pas de la route, c'est l'habitant qui vient chercher son courier.

Entre Idaho et Wyoming, paysage bucolique
Entre Idaho et Wyoming, paysage bucolique

Lors d'un arrêt, nous admirons ce superbe paysage de montagne. Je ne résiste pas au plaisir de vous le montrer. La 89 entre Montpelier et Jackson (et même après) est vraiment superbe, bien plus touristique que l'interstate 15. Nous aurons eu ce genre de paysage bucolique pratiquement toute la journée.

Après être entrés dans le Wyoming, la route 89 suit une vallée. A un moment, nous allons doubler une maison. Vous l'avez deviné, il s'agit d'un convoi exceptionnel qui, effectivement, déplace une maison, ma foi d'assez bonne taille, sur un grand plateau.

Parc National de Grand Teton, la chaîne des Tetons
Chaîne des Tetons

Nous traversons Jackson puis entrons dans le parc de Grand Teton. Ne cherchez pas, la signification du nom se rapporte bien à ce que vous pensez. Un prêtre francophone (un prêtre !!!) particulièrement bien inspiré a donné des noms rappelant les formes  du corps féminin à toutes les montagnes de la région. Il y a donc Grand Teton, Gros Ventre et quelques autres du même acabit.

Ce qui est sûr, c'est que la vue sur la chaîne des Tetons est superbe. Les montagnes se découpent nettement sur le bleu absolu du ciel. C'est promis, ici aussi, nous reviendrons.

Parc National de Grand Teton, roche volcanique
Une part de camembert ? Non, une roche volcanique !

Devant le Visitor Center, nous voyons cette curieuse roche en forme de part de camembert. C'est en fait une projection volcanique qui s'est retrouvée là un peu par hasard. Grand Teton ne se distingue pas par une activité volcanique particulièrement intense, il en va tout autrement à Yellowstone, juste au nord, que nous n'allons pas tarder à découvrir.

Parc National de Grand Teton, Visitor Center, la vie des Amérindiens
Exposition sur la vie des Amérindiens et des Pionniers

Au Visitor Center, nous allons consacrer un peu de temps à deux expositions, une sur la vie des populations locales et des pionniers, et une autre sur la flore et la faune de la région. Contrairement à ce que je croyais, les relations entre les deux populations, Indiens et colons, n'étaient pas foncièrement hostiles, jusqu'à ce que des intérêts externes, politiques et économiques, ne s'en mêlent. Sur les différents tableaux de l'exposition, ces deux populations se connaissent, se fréquentent et cohabitent.

Parc National de Grand Teton, visitor center, famille d'ours
Ici aussi, l'ours règne en maître incontesté

A Grand Teton, l'ours a aussi sa place. Contrairement à nos Pyrénées soi-disant protégées où l'homme règne et le plantigrade est à peine toléré, ici c'est l'inverse. L'ours est tout simplement chez lui.

Parc National de Grand Teton, la flore et la faune locales
La flore et la faune locales

Un peu plus loin, Marie prend cette très jolie photo d'un papillon sur sa fleur.

Parc National de Grand Teton, Snake River Overlook
Grand Teton, Snake River Overlook

Après le Visitor Center, la route se sépare en deux. La 89 continue vers le nord-est, le long de la Snake River, alors qu'un de ses embranchements se dirige vers le nord-ouest, ne rejoignant la route principale que nettement plus au nord. Il nous faut faire un choix, nous optons pour la 89, l'itinéraire le plus roulant. Malgré tout, nous ne serons pas déçus par les superbes paysages. Une fois encore, nous nous promettons de revenir, ne serait-ce que pour cet embranchement, plus proche de la chaîne des Tetons, qui donne accès à la plupart des départs de randonnées.

Parc National de Grand Teton, Jackson Lake Overlook
Jackson Lake, nuances de bleu du ciel,des montagnes et du lac

Notre dernier arrêt à Grand Teton est pour Jackson Lake Overlook, une plage au bord du lac. Nous allons y prendre plusieurs photos, dont celle-ci. J'adore ces nuances de bleu entre le ciel, les montagnes et le lac, comme si la surface de l'eau reflétait à la fois le ciel et les montagnes.

Notre visite à Grand Teton n'aura duré que quelques heures. C'est trop peu, à peine assez pour goûter à leur juste valeur les magnifiques paysages de ce parc finalement peu fréquenté, bien moins surpeuplé que Yellowstone, son proche voisin du nord. Quelques kilomètres à travers la John D. Rockefeller Memorial Parkway, une forêt protégée, et nous y sommes enfin.

Yellowstone est le plus ancien parc national du monde. Il a été protégé en 1872, à une époque où de nombreux Etats n'étaient pas encore constitués.  Le Wyoming lui-même n'a rejoint l'Union qu'en 1890. Curieusement, cet Etat aujourd'hui farouchement conservateur (il a notamment donné à l'Union l'ex-Vice Président Dick Cheney) a été le premier territoire américain à accorder le droit de vote aux femmes, en 1869. Pas mal ...

Parc National de Yellowstone, ours brun
Pour les ours aussi, c'est l'heure du dîner

Un peu plus loin, notre attention est attirée par toute une file de voitures garées le long de la route. Mûs par le syndrome du badaud, nous nous arrêtons aussi, juste devant une ranger, qui nous avertit de la présence d'un ours au bord de la rivière. C'est que l'heure du dîner approche. Le plantigrade est bien là, apparemment très absorbé à rechercher à la surface de l'eau les reflets irisés des poissons. Nous le voyons d'assez loin, les rangers du parc ne jugeant pas utile de laisser les humains s'approcher trop près.

Parc National de Yellowstone, paisibles herbivores
Paisibles herbivores

Le parc étant protégé depuis très longtemps, une faune aussi nombreuse que diverse y a trouvé refuge à l'écart des chasseurs. Ces paisibles cervidés ne sont qu'à quelques dizaines de mètres de la route.

Un peu plus loin, nous verrons le haut d'un geyser en éruption, probablement le célèbre Old Faithful. Nous y reviendrons.

Parc National de Yellowstone, bison sur la route
Bison ou pas, on tient sa droite !

Au crépuscule, lorsque la présence de l'humain se fait plus diffuse, la plupart des animaux quittent leur habitat à la recherche de nourriture ou d'eau. A Yellowstone, il n'est pas rare de suivre un paisible bison sur la route. L'animal est en principe calme, mais les automobilistes le doublent néanmoins avec d'infinies précautions. Nous avons pris cette photo par le toit ouvrant de notre Ford Fusion.

Parc National de Yellowstone, aigle chauve
L'aigle chauve, symbole des Etats-Unis d'Amérique

Je ne sais plus lequel de nous quatre a remarqué cet aigle sur sa branche, certainement pas moi, occupé à conduire. Ce rapace est en fait assez courant à Yellowstone, mais sa discrétion proverbiale rend très rares les possibilités de le photographier. Encore une fois, le crépuscule favorise ce genre de rencontres précieuses.

Le fond gris de la photo n'est pas dû à une soudaine dégradation de la météo. C'est juste qu'il fait presque nuit.

Parc National de Yellowstone, coucher de soleil sur la chaîne des Madison
Entre Wyoming et Montana, coucher de soleil

Nous ressortons du parc par l'entrée ouest. Quelque part entre Wyoming et Montana, nous prenons cette jolie photo du coucher de soleil derrière les montagnes Madison.

Puis c'est West Yellowstone et notre hôtel, le Kelly Inn West Yellowstone. Nous allons y rester deux nuits.