Lundi 23 août 2010 - Canyonlands National Park, Salt Lake City

Aujourd'hui, il fait un temps superbe. C'est le moment d'aller visiter un nouveau parc, proche de Moab, Canyonlands.

Le Colorado et son affluent, la Green River, divisent Canyonlands en trois parties qui ne communiquent pas entre elles. Nous visiterons Island in the Sky, la plus proche de Moab et sans doute la plus spectaculaire. Il en reste deux que nous ne verrons pas, ça nous fait deux raisons de revenir !

Canyonlands est situé sur un plateau. Nous quittons Moab par la US-191. Puis c'est la montée, le long d'un canyon assez encaissé par endroits, superbe, et la traversée du plateau. Nous sommes passés de 1 200 à 1 800 m d'altitude en quelques kilomètres à peine.

Canyonlands est nettement moins fréquenté par les touristes et, à part à Mesa Arch, nous ne verrons presque personne. Si la végétation y est particulièrement étique, ce parc est riche en paysages très spectaculaires, et vaut franchement le détour.

Ici, comme à Arches, une fois passé le minuscule Visitor Center, c'est le royaume des "pit toilets". Autant le savoir.

Canyonlands, premier arrêt
Un premier arrêt

Dès le premier arrêt (nous en ferons une bonne dizaine ...), nous admirons les paysages sauvages, quasiment lunaires.

Canyonlands, ce n'est pas l'endroit où aller sans eau. Il y fait chaud, très chaud, et il n'y a pas d'ombre. C'est presque un désert de pierre et de gravier.

Canyonlands, Shafer Canyon Overlook
Shafer Canyon Overlook

Notre deuxième arrêt est pour Shafer Canyon Overlook, un point de vue vertigineux sur un canyon le long duquel descend une piste qui desservait une ancienne mine. On ne le voit pas sur la photo, mais le début du canyon est pratiquement vertical, et la piste s'accroche comme elle peut au flanc de la montagne.

Canyonlands, Mesa Arch
Mesa Arch et les touristes

Le seul endroit de Canyonlands où nous rencontrerons une présence humaine un peu plus importante est Mesa Arch, sans doute le site le plus connu du parc. Mesa Arch n'est qu'à quelques hectomètres de marche du parking, et le peu d'effort à faire en vaut largement la peine. Attention quand même, juste après l'arche, c'est le précipice !

Regardez bien cette arche, vous l'avez certainement déjà vue quelque part.

Canyonlands, Mesa Arch
Mesa Arch vue de dessous

Ca y est, vous reconnaissez cette vue ? Oui, c'est bien Mesa Arch que l'on voit sur un des diaporamas standard de Windows 7 !

Canyonlands, Mesa Arch, les enfants et moi
Les enfants et moi à Mesa Arch

Bientôt, c'est notre tour de profiter d'un panorama unique sous Mesa Arch.

Canyonlands, Candlestick Tower Overlook
Candlestick Tower Overlook

A Candlestick Tower Overlook, on cherche vainement une trace de présence humaine. Devant nous, à perte de vue, c'est vide, le désert absolu. Le canyon que l'on devine sur le fond gris du plateau à nos pieds est le cours de la Green River qui, bientôt, rejoindra le Colorado. Face à nous, la falaise est à environ 20 km.

Canyonlands, Buck Canyon Overlook
Buck Canyon Overlook

Notre arrêt suivant nous amène à Buck Canyon Overlook. C'est non loin de là, à Dead Horse Point State Park, sur un plateau qui ressemble à celui que l'on voit à nos pieds, qu'ont été tournées les scènes finales de Thelma et Louise.

On voit très bien le travail de l'érosion, qui a creusé les flancs du plateau. Curieusement, bien que Canyonlands soit particulièrement aride, c'est le travail conjoint du vent et de l'eau qui a produit ces formes complexes en dentelle.

Canyonlands, yucca
Yucca

Cette photo montre une des végétations typiques de Canyonlands, le yucca. Il n'y a pas beaucoup plus fourni, le manque d'eau ne le permet pas.

Canyonlands, Grand View Point Overlook, début de la piste
Grand View Point Overlook, début du chemin

Nous sommes maintenant au bout de la route. Il reste encore un peu de marche sur un sentier plus ou moins régulier pour atteindre Grand View Point Overlook, point ultime de Island in the Sky.

Au début, le chemin est assez facile, comme on le voit. Quelques marches sont même taillées dans la roche, pour faciliter la tâche du touriste moyen. Plus loin, ça se gâte nettement, et le chemin n'est plus qu'une trace assez vague au milieu des rochers ocres. En marchant d'un bon pas, il faut une bonne heure pour faire l'aller-retour. Et une fois de plus, le spectacle en vaut la peine.

Canyonlands, Grand View Point Overlook, fin de la piste
Grand View Point Overlook, dernier point de vue

A la fin de ce qui reste de chemin, c'est le point de vue sur la mesa qui nous sépare du confluent entre la Green River, à droite, et le Colorado, à gauche. Comme chacun coule dans un canyon assez étroit, je ne vois ni l'un ni l'autre. Mais ce sont bien eux qui ont creusé ces formes arrondies dans le calcaire tendre.

Canyonlands, cactus
Cactus

De retour de Grand View Point Overlook, je prends cette photo de cactus minuscules. Le sol est tellement aride que même eux ont du mal à pousser !

Canyonlands, Upheaval Dome
Upheaval Dome

Nous pique-niquons en bas de Upheaval Dome, puis nous faisons l'ascension de cette piste, assez courte mais raide. La géologie du lieu semble complexe. Apparemment, le sol s'est soulevé, d'où son nom, puis effondré, laissant à sa place ce qui ressemble à un cratère volcanique sans en être un. Le contraste très coloré des différentes roches donne ces jolies teintes pastel, très photogéniques.

Canyonlands est parcouru de nombreux itinéraires, de préférence pour randonneurs endurants. A condition de ne pas être pressé et en bonne condition physique, il y a de quoi se faire plaisir quelque temps.

Dans l'après-midi, nous quittons le parc, direction le nord et Salt Lake City. C'est notre première ville depuis Vegas il y a une semaine. Un peu avant Salt Lake City, nous retrouvons l'Interstate 15, que nous avions quittée avant Zion.

Utah, train de marchandises
Le train complet tient cinq photos

Notre route suit pendant assez longtemps une voie de chemin de fer. Nous y verrons plusieurs trains de marchandises, toujours très longs, mais aucun train de voyageurs. La ligne est à voie unique et évidemment non électrifiée. Pour nous français, c'est inhabituel.

Salt Lake City, Eglise des Saints des Derniers Jours, centre de conférences
Salt Lake City, centre de conférences de l'Eglise des Saints des Derniers Jours

En fin d'après-midi, nous arrivons à Salt Lake City, le siège de l'Eglise des Saints des Derniers jours, ou Mormons. Les différents édifices occupent plusieurs blocs, en plein centre ville, un peu comme le Vatican à Rome, mais plus ouverts sur le reste de la ville. Il y a le centre de conférences, la bibliothèque, le temple et diverses institutions de la foi Mormone.

Salt Lake City, Eglise des Saints des Derniers Jours, le temple
Eglise des Saints des Derniers Jours, le temple

En face du centre de conférences se trouve le temple. Sur cette photo, nous le voyons de derrière.

Salt Lake City est une ville très propre, très aérée. Les avenues y sont d'une largeur inhabituelle, même aux Etats-Unis, et il n'y a pas un bouchon.

Puis nous allons dîner dans un restaurant fréquenté par des fans de sports, où la télé s'époumonne à retransmettre un match de football américain. C'est assez bruyant, mais c'est ça aussi, l'Amérique profonde.