Jeudi 12 août 2010 - De Tulare à Hollywood

Pas de parcs, aujourd'hui. Nous quittons Tulare pour Los Angeles, soit en théorie 3 heures d'autoroute. Mais nous ne sommes pas pressés, et nous allons quelque peu prendre le chemin des écoliers.

Nous partons par l'autoroute 99, jusqu'après Bakersfield, une grande ville plate où nous ne nous arrêtons pas. Peu après, nous sortons de l'autoroute pour traverser la Californie du sud.

Entre Mettler et Maricopa, CA-166, Maricopa Highway
CA-166, plate et droite

De la sortie de l'autoroute à Maricopa, c'est tout droit, comme on le voit ... 28 miles (45 km), sans toucher le volant ou presque ! Ici, il y a encore un peu d'eau, mais dès qu'on sort des zones irriguées, la végétation est franchement pelée. Nous sommes à l'extrémité sud de la San Joaquin Valley, cette vallée très fertile qui traverse la Californie centrale sur près de 600 km. Nous verrons aussi quelques puits de pétrole.

Juste après Maricopa, nous passons une première petite chaine de montagnes. A son pied passe la terrifiante faille de San Andreas, qui un jour ou l'autre séparera toute la partie côtière de la Californie du continent. Fort heureusement, cette grande pourvoyeuse de tremblements de terre semble pour l'instant très paisible.

CA-33, Pine Mountain Summit
Pine Mountain Summit, vers le nord. Traces d'incendie, en bas à droite

Toute cette région du sud de la Californie est striée de chaines de montagnes séparant la vallée de San Joaquin de la côte Pacifique. Le col d'où nous avons pris cette photo, le Pine Mountain Summit, est à 1570 m. Comme on le voit, la végétation très sèche favorise les incendies, qui ne manquent pas de se produire régulièrement en fin de saison sèche.

Nous profitons du paysage superbe pour pique-niquer. Puis nous quittons la montagne pour la côte Pacifique, que nous rejoignons à Ventura.

Pacific Coast Highway, Point Mugu
Point Mugu, entre Oxnard et Malibu

Décidément pas pressés, plutôt que de prendre l'autoroute 101, nous longeons la côte, traversant Ventura, Oxnard, Malibu, puis Santa Monica. Entre Oxnard et Malibu, nos nous arrêtons un moment à Point Mugu, où nous prenons quelques photos, et où les plus téméraires tremperont leurs orteils dans l'eau très fraîche.

Point Mugu, une mouette
Une habitante de Point Mugu

Nous sommes sur la SR-1 (State Road 1), ou Pacific Coast Highway, qui longe le Pacifique sur plus de 1000 km, une des routes mythiques de ce pays. Autant dire que, question paysages, nous en prenons plein les yeux ! Mais plus nous approchons de Santa Monica, plus la circulation s'épaissit. La traversée de Malibu se fait à 20 à l'heure et nous avons tout le temps de prendre des photos.

Malibu, yacht high-tech
Non, ce n'est pas le yacht de James Bond !

 

Malibu, c'est à peu près comme on le voit dans les séries américaines. Nous y croisons ce yacht d'allure très high-tech.

Santa Monica, la plage
Plage de Santa Monica

Nous sommes maintenant à Santa Monica, une banlieue assez chic de Los Angeles. La plage doit faire un demi-kilomètre .... de l'océan à la route ! La cabane qu'on voit là-bas au fond, c'est un poste de surveillance pour les requins, au cas où.

Santa Monica, le front de mer
Santa Monica, front de mer rendu aux piétons et aux vélos

Le long de la plage, la route du front de mer a été rendue aux joggers, aux cyclistes, et à tout ce que Santa Monica compte de promeneurs. Les autos restent un peu à l'écart.

Los Angeles, bannière étoilée sur la grue
Le chantier n'est pas terminé, mais il y a déjà le drapeau

Nous quittons maintenant Santa Monica pour rejoindre Hollywood, notre destination. La circulation est épouvantable, nous sommes à l'heure des sorties de bureau. Nous avons tout le temps de prendre des photos, dont celle-ci. Sur un chantier pas tout à fait terminé, il y avait bien une demi-douzaine de drapeaux. Ici, la fierté nationale n'est pas un vain mot.

Los Angeles, Hollywood Boulevard, limousine
Une "petite" limousine

Une fois installés à notre hôtel, ingénieusement situé sur Hollywood Boulevard, nous allons nous promener dans Hollywood. Nous y voyons cette limousine .... finalement peu impressionnante. Nous en verrons de bien plus longues que ça à Vegas.

Nous avions la ferme intention de visiter le Grauman's Chinese Theater, mais c'est soir de première, et l'accès est réservé aux stars. Pas grave, nous y reviendrons le surlendemain.

Hollywood Walk of Fame, Meryl StreepUne étoile sur le Hollywood Walk of Fame

Nous parcourons une bonne partie du Hollywood Walk of Fame, le célèbre trottoir aux étoiles qui s'étend sur les deux côtés de Hollywood Boulevard, et qui commence même à déborder sur Vine Street, une rue adjacente. Nous n'avons pas photographié les 2400 étoiles, heureusement ! Il est d'ailleurs difficile de photographier une étoile sans les pieds de quelqu'un, tellement il y a de monde.

Hollywood Walk of Fame, Steve McQueen
Une autre, pour la parité

Il nous faut un bon moment pour trouver les étoiles de nos idoles. Mais au bout d'un peu de persévérance, nous localisons à peu près toutes celles que nous cherchions. Bruce Springsteen n'a pas d'étoile. Je me console avec Steve McQueen.

Hollywood, Miceli's, Mona Lisa
Quand Mona Lisa devient pizzaiola

Il se fait tard. Nous cherchons un restaurant et finissons par échouer, un peu au hasard et avec l'aide non sollicitée d'un employé au bagout phénoménal sur le trottoir, au Miceli's, dont nous apprendrons plus tard que c'est l'un des meilleurs restaurants italiens d'Hollywood. Nous en profitons pour fêter les 14 ans d'Alicia. Bon anniversaire, ma grande.

Puis nous rentrons à l'hôtel en taxi.