Mercredi 11 août 2010 - Sequoia et Kings Canyon

Aujourd'hui, nous avons rendez-vous avec les plus grands arbres du monde, les séquoias des parcs nationaux voisins de Sequoia et Kings Canyon. Nous allons tenter de visiter les deux parcs dans la même journée, l'objectif est ambitieux.

Nous n'avons que 70 km à faire. L'autoroute laisse très rapidement la place à une belle route à deux voies, plutôt roulante, puis à une route de montagne un peu plus sinueuse. Et voici déjà l'entrée de Sequoia National Park.

 Sequoia, l'entrée du parc
L'entrée du parc

Le nom de Sequoia vient de celui d'un chef Cherokee du début du 19ème siècle, qui a doté son peuple d'une langue écrite.

Pour le moment, nous longeons un petit torrent de montagne, et déjà nous montons. L'entrée du parc est à 450 m d'altitude, nous irons jusqu'à 2200 m.

Sequoia, Kaweah River
Au milieu de la garrigue, la Kaweah River est presque à sec

Nous ne sommes pas encore au pays des arbres géants. Ici, la végétation est très clairsemée. Et ce n'est pas le peu d'eau de la rivière qui peut arroser quoi que ce soit.

Sequoia, Tunnel Rock
Tunnel Rock, un ranger très disponible

Quelques kilomètres plus loin, nous sommes à Tunnel Rock. Nous y rencontrons un ranger très sympa, et qui maîtrise son sujet. C'est lui qui nous explique que la route passait auparavant sous le rocher mais que, lorsqu'elles en ont eu assez d'aller dégager les camping-cars coincés, les autorités du parc l'ont déviée. On voit encore quelques traces métalliques sous la partie droite du rocher. Maintenant, on passe à pied !

Sequoia, Hospital Rock, pays d'ours
Ici aussi, c'est le pays de l'ours

Comme à Yosemite et dans pas mal d'autres parcs, l'humain est avant tout un invité. L'animal est chez lui, et il vaut mieux éviter de trop l'ennuyer, surtout s'il s'agit d'un ours.

Sequoia, la Forêt Géante
Et voici les séquoias géants

Nous avons maintenant rejoint le pays des séquoias géants. Les voitures donnent une petite idée de la taille de ces arbres.

Sequoia, tranche de séquoia
Un séquoia, c'est large comme ça, au moins !

Un peu plus loin, cette "tranche" de séquoia montre bien le diamètre de l'arbre. Même en nous y mettant à deux, nous n'en décrivons qu'une petite partie.

Sequoia, Général Sherman
Le Général Sherman, 84 m de haut

Ici, les arbres les plus imposants ont reçu des noms. Celui-ci, le Général Sherman, fait 84m de haut et, ce qui est encore plus impressionnant, les 1 484 m3 de son bois permettraient de construire 500 et quelques chalets de montagne.

Mais qui voudrait abattre une pareille merveille ?

En plus, un séquoia, ça vieillit plutôt bien. Les plus anciens ont dépassé les 3000 ans. Il faut dire qu'il lui faut un peu de temps pour pousser à plus de 80 m.

Sequoia, Tokopah Falls
Les Tokopah Falls.

Au Lodgepole Visitor Center, nous prenons le temps de nous arrêter pour un pique-nique et une excursion à pied jusqu'aux Tokopah Falls, une des innombrables sources de la Kaweah River, que nous avons longée un peu plus bas. Evidemment, vu ce que donne la source, pas étonnant que la rivière soit à sec !

Sequoia, vue de Kings Canyon
Le parc de Kings Canyon, vu de Sequoia

Nous allons encore marquer quelques arrêts, dont celui-ci, où nous prenons cette jolie photo du Kings Canyon National Park, adossé à la montagne, là-bas au fond. L'heure tourne, et il y a encore tant de sites à voir !

Kings Canyon, séquoia à demi-brûlé
Même incendié, le séquoia vit encore !

Nous arrivons enfin à Kings Canyon, dont nous ne visiterons malheureusement qu'une petite partie. Nous y voyons ce séquoia frappé par la foudre, à moitié brûlé, mais qui donne encore des feuilles. Comme quoi même un incendie a du mal à venir à bout de ces géants.

Kings Canyon, General Grant Grove, séquoias jumeauxSoleil couchant et séquoias jumeaux

Nous visitons un dernier site dans Kings Canyon, le General Grant Grove, lui aussi très riche en arbres géants. Ici aussi, ils ont reçu des noms : nous avons croisé Oregon, Tennessee et, bien sûr, le Général Grant lui-même. Assez logiquement, il semble que les généraux confédérés n'aient pas été l'objet d'autant d'attentions.

C'est au moment de prendre cette photo que nous réalisons qu'il est vraiment tard. Ce coup-ci, il faut rentrer pour de bon. Au revoir, Kings Canyon, mais ..."I'll be back !"